Le Val de Bise - Module NWN

Forum du Val de Bise, module RP de Neverwinter Nights
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Destruction de la Transylance

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Destruction de la Transylance   Ven 6 Fév - 11:03

Vision extraite du BG de Celebloxë. C'est sa vision des évènements. (elle permet tout de même d'approcher un résumé des faits pour ceux qui sont partis rapidement ou qui n'ont pas eu l'occasion de participer à la seconde partie de l'anim)

Citation :
Attaque de la Transylance...

La région se dresse contre la nature, l'envahit et la blesse... Et en attendant ses serviteurs se déchirent. Maudit soit ceux qui pensent devoir dominer par la force et la rage, ils ne comprendront jamais le réel besoin du monde... Ces humains sont si limités dans la durée de leurs visions... Que se soit Luskan, ou ce druide malarite.

L'elfe rouge se tenait au bord du champs de ruine, en plein milieu de la forêt. Il n'avait quasiment rien pu faire pour l'en empêché, l'attaque ayant été trop bien préparée. Le druide avait mûrement réfléchi son plan, c'était indubitable.

Désormais plus personne ne dominera la Transylance... Au moins là, elle est annéantie pour quelques dizaines d'années...

Le feu et la lave fumait encore sur les restes du campement des elfes. Les blessés ne gémissaient plus, ceux qui pouvaient être déplacés ayant été rappatriés à Haut Refuge, les autres étant morts. Les corps de ces derniers, ceux que l'on pouvait retrouver, avaient également été emmenés dans les profondeurs des bois.

L'elfe se remémorait les dernières heures, depuis le début du conflit.

Cela remonte au moment où j'ai vu ce satané Ruffin tenter de brûler les bois avec trois brindilles et deux arbalétriers. Les malarites se sont échauffés, et ont joué le jeu des humains de cette foutue ville. Et ils se disent défenseurs de la nature...

La situation n'avait pas été claire du tout. Les humains avaient attaqué la forêt et, dans le même temps, les orcs étaient arrivés par le nord. Les deux groupes se sont rencontrés, tandis que les elfes observaient. Ensuite, pour une raison que l'elfe de flammes ne connaissaient pas, la bataille avait commencé. Les humains avaient été rapidement mis au sol par les orcs, mais les elfes et quelques alliés rétablirent l'équilibre. Et en bordure de toute vision, les malarites attendaient.

Les elfes avaient ensuite rappatriés leurs blessés dans l'avant-poste. C'est à ce moment que la situation avait basculée. Des ronces vivantes et violentes avaient bloqué les sorties, l'oeuvre du serviteur du Bestiale.

Le Maître Archer Mage avait alors décidé de sortir, pour se rendre compte de la situation. Les tensions à l'intérieur de l'avant-poste, entre les elfes de Haut Refuge et les autres, étaient palpables. L'un prétendait à une attaque, l'autre avait quelque confiance au vu de la situation envers Luskan et l'agression de la forêt par les humains. Il était sûr que chacun avait de bons arguments... Mais ce n'était plus le moment de les discuter.

L'elfe rouge tenta de sortir en traversant les ronces, mais il parvint juste à éviter leurs dards piquants et fourbes en sautant brusquement en arrière...
Alors, un feu fut allumé et Celebloxë entra à l'intérieur. Immédiatement, il disparut...

Un peu plus au nord de la forêt, dans un campement d'une caravane marchande, les humains furent effrayés et s'enfuirent lorsqu'ils virent un elfe de flammes bondirent hors de leur feu de camps. L'elfe n'y prêta guère attention et se noya directement parmi la végétation.

Durant de longues heures, il parcourut la forêt en tous les sens, cherchant après leurs anciens ennemis. Avec l'aide d'une humaine, il finit par les retrouver, mais à quel prix !

Les malarites n'avaient manifestement pas l'intention de collaborer avec les elfes. Tous ceux qui avaient pensé le contraire se trompaient allègrement. Leurs ronces attaquaient les elfes et nul autre endroit dans la forêt et des lycans se rassemblaient. C'était manifestement des anciens, des loups humanoïdes de grosse carrure. D'où sortaient-ils, puisqu'ils avaient été massacrés au nord par le tsunami, ainsi qu'au sud par les forces des humains ? Aucune idée... Mais ces démons étaient bel et bien là. La réponse devrait attendre.

L'Archer Mage s'écarta un moment. Il alluma un nouveau petit feu, l'entourrant d'un cercle de pierre pour ne pas qu'il puisse s'étendre et provoquer des dégâts dans la forêt. Il revint ensuite vers la meute et lança une mortelle volée de flèches. 4 des lycans tombèrent sous les traits, alors que l'Archer courrait déjà à travers les bois. Il entra dans le feu qu'il venait d'allumer et disparut à nouveau.

Dans l'avant-poste, l'elfe réapparut. Il mit rapidement au courant ses compagnons et se préparèrent à l'attaque. Mais ce qu'ils pensaient qui allait se produire ne se produisit pas. Les plans du druide malarite étaient tout autre et préparé depuis longtemps.

Alors que personne ne vit rien approcher, la gravité fut inversée. Les défenseurs des remparts s'envolèrent. L'elfe de flamme put s'accrocher rapidement au rocher massif qui se trouvait juste à côté de lui. Il connaissait ce sort, il avait déjà vu le dragon Othokranasamislox s'en servir... Ensuite, tandis que les elfes flottaient, un nuage gris poussièreux apparut. Il noya ceux qui n'avaient pu s'accrocher quelque part. La plupart de ceux qui furent engloutis par le nuage se transformèrent alors en statue. La chute allait être douloureuse.

L'elfe voyait ses amis et savait ce qui allait se produire lorsque le sort prendrait fin. Il ne pouvait rien faire malheureusement, si ce n'est détourner brutalement ces douloureuses pensées pour se concentrer sur la bataille en cours.

Le sort d'inversion de la gravité prit fin. L'archer mage s'y attendait. Il retomba souplement sur le sol, prêt à tirer ses flèches si l'ennemi se montrait. Mais il n'était toujours pas là. En désespoir de cause, l'archer incanta. Ses yeux se mirent à luirent d'une lumière blanc-bleu, perdant leurs éclats de flammes.

Invisible aux yeux, mais visible aux auras. L'elfe perçut rapidement l'emplacement du lanceur de sort. Il se prépara alors à tirer une flèche particulière. Il s'avait qu'Anbeleg rechignait souvent à la décocher, mais il était temps de mettre un terme rapide à ce massacre. La flèche de mort fila dans les airs, mais se planta bien loin de sa cible. Plissant les yeux, l'archer examina mieux l'endroit où se trouvait l'aura... et il n'y avait rien...

Alors il comprit... L'aura n'était pas sur terre, mais sous terre. Il était trop tard pour faire quoique se soit... Il sentit le départ d'un nouveau sort. Il vit la terre derrière lui, ainsi que tous les rochers, commencer à fondre et à devenir lave. Il cria à tous ses frères encore en vie de fuirent et d'emporter ceux qui ne pouvaient marcher, ainsi que les statues. La prêtresse Eralia invoqua les élémentaires nécessaires pour porter de si lourdes choses, tandis que l'Archer Mage décochait encore une dernière flèche pour couvrir la fuite. Celle-là au moins, il était sûr qu'elle ne raterait pas son but.

Il ne sut si le druide avait été mortellement touché ou non, mais l'attaque s'arrêta. L'avant-poste, ainsi que la Transylance derrière, avait été réduite en champs de lave fumante. Des sorts de pluie et de glace furent invoqué rapidement pour calmer le feu et solidifier la roche fondue, mais le mal avait été fait, tout n'était plus que ruines fumantes...

Durant la bataille, les humains de la Légion et Dardan avaient débarqués derrière les lignes ennemies. Les lycans avaient été occupés par ces combattants, du moins Celebloxë le supputait. Il avait vu son frère et ami à la tête des hommes de la Légion, de loin... Il l'avait vu jeter l'un des lycans dans les buissons de ronces étrangleuses... Mais après, tous avaient disapru... et son attention s'était portée sur le sauvetage de ses frères et soeurs. Ceux qui avaient été transformés en pierre redevinrent de chair, mais ils eurent de mauvaises surprises. Durant la chute, nombre d'entre eux avaient perdu une main, un bras, des doigts, une jambe...

Les humains de la Légion, menés par Tristan cette fois, étaient venus aider pour les soins des blessés les plus graves. Ceux qui étaient transportables avaient été emmenés à la cité. Des renforts étaient venus de cette dernière pour aider.
L'Archer Mage escorta lui-même, malgré la fatigue, la colonne de blessé au travers des bois. Il s'arrêta uniquement à la lisière du bois des elfes, avant de faire demi-tour et de revenir sur les lieux du massacre.

Le champs de ruines fumantes se dressait devant lui. Ses yeux de flammes brillaient comme deux phares de vengeance.

Calme... Je dois rester calme et laisser glisser ma colère sur moi. Ils payeront, mais je ne dois pas en devenir fou. J'ai compris la leçon désormais, il n'est plus nécessaire de penser qu'ils auraient pu nous aider. Ils ne le peuvent pas. Ils sont eux-mêmes trop emplis de rage déjà que pour pouvoir réfléchir et se poser. Leur propre colère les étouffe froidement... Ils payeront donc.

Mais je dois réfléchir. Je ne suis pas là pour mes affaires personnelles, mais pour les Lunétoiles avant tout. Ma vie est pour eux avant d'être pour moi. Cependant, je ne puis rester neutre dans cette histoire. Il va me falloir agir, avec soin et prudence. La colère de la nature est puissante et ce druide sait se préparer. C'est un adversaire de taille, réfléchit dans sa rage. Que les humains de Luskan tremblent... Mais cette population innoncente ne doit pas payer les idioties de leurs chefs.
Revenir en haut Aller en bas
Twrch_Trwyth
Sanglier de Malheur
avatar

Nombre de messages : 931
Age : 30
Habitat : Du Haut D'un Promontoire Rocheux Dans Les Marais Trügar, Entouré de bestioles qui font "Gruik" !

MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   Ven 6 Fév - 14:29

Point de vue du Sanglier Noir

Citation :

La vengeance est douce, à la gloire du traqueur au sang noir. Nous avons ramené des bois du padhiver, des lycans pour nous prêter mains forte dans cette chasse. Le chef de la meute nous a promis son soutient a venir en l'échange de l'édification d'un autel en notre bosquet sombre et d'une grande chasse organisé dans les bois, du pure délice en parfait accord avec nos dogmes. Le chef de la meute du clan de padhiver et le chef de notre meute discutait, et moi je ne réfléchissait qu’au événement à venir. Détruire cet avant post. J’ai donné l’occasion aux elfes de nous rendre la translycance de manière pacifique, mais ils ne m’ont jamais répondu. Tant pis pour eux.

Alors que dans chaque camp l'ont se prépare, mes hésitations prirent fin et mon ultime décision se forma en mon esprit clair et pure comme l'eau du lac des dix citées où j'aimais me baigner quand nous possédions encore les havres du levant.

Cet avant poste elfique en place de notre terre des lycans est comme une pustule purulente que je me propose de percer et d'en extraire l'essence poisseuse pour la jeter à la face de nos ennemis.

Je devait détruire cette insulte, cette immondices, ce semblant de protection pour cette forêt qui ne peux, a mon sens, se protéger efficacement que par ses représentant les plus puissant et farouche. Car nulle n'est à l’abri de la fureur de la nature. Et c'est cette même fureur que j'ai déclenchée, inspiré et dirigé contre la race des eldars. Que la vengeance nous soi douce mes frères.

L’endroit restera longtemps vide après la destruction de l’avant poste, mais une fois la colère de la nature calmée, nous reviendrons.

Aidé d'un sortilège de passage dans la terre j'acquiert la capacité de me glisser dans le sol et la pierre aussi aisément qu'un élémentaire. J’ai pu alors me frayer un passage sous translycance, au nez et à la barbe des elfes. J’invoquai alors au plus profond de mon antre souterrain, en compagnie des racines et des vers, la toute puissance du maître des profondeurs. Investit de son pouvoir et affublé que j'était des attributs de la terre je me mit méthodiquement à harceler nos ennemis.

Je me reprochais alors ce sentiment d'être tout puissant et à l'abris de leur flèches magiques et mortelle, mais après tout s'ils n'avais ressentit nulle pitié à massacrer notre clan je n'en aurais aucune a leur faire payer. Et aujourd’hui ils comprendront que nous n’avons aucun scrupule à changer profondément le visage de cette forêt pour la protégé de ceux voulant la détruire. La nature est changeante. Les cycles de la nature sont inscrits, de part les âges, chaque étape initie à de nouvelles expériences, à chaque étape un nouvel élément plus mûre ressort après une période « d’épreuve », de mue, de « mort » comme chaque individu qui meure , renaît à son cycle suivant plus évolué. C’est ainsi que la bataille fut gagné. Un nouveau cycle allait commencer, la forêt se façonner , et des cendres de translycance un jours renaîtra un endroit où les druides sombres pourront protégé la nature à leur manière, que cette manière plaisent ou quel déplaisent.

La gravité fut inversée et seul ceux qui eurent assez de réflexe pour s'accrocher à ce qu’ils pouvaient ne s'envolèrent pas à une dizaine de mètres de hauteur. Les elfes volant furent changé en statue et projeté vers le sol en mille morceaux, nourrissant la terre de leur effluves elfiques fertilisante.

La terre gronda comme à la création du monde et le sol se fendit de toute part, des profondeurs de la terre la lave jaillit et inonda l'avant poste elfique du feu liquide, sève de la terre, sève de gaïa. Le blasphématoire équilibre était rompu et au nom du seigneur des bêtes et de toutes les divinités sombres de la nature je venais de donner aux elfes un avant goût de notre colère.

[HRP] Je précise que la lave solidifiée suite à vos sort de grèles ne se refroidira completement que trois mois apres la destruction de l'avant poste. L'endroit est zone sinistrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile
Jo
Mascotte pour HC
avatar

Nombre de messages : 2006
Age : 33
Habitat : Belgique

MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   Ven 6 Fév - 21:08

Point de vue Tristanesque

Citation :
Nous avions été prévenu par les deux folles bardasses qui s'écriaient dans Luskan que des lycans attaquaient dans la forêt. Alors on a décidé d'aller voir ce qu'il en était.

Tout comme la veille, nous avons observer sans prendre part. Il y avait nos capitaines et la recrue Abdul en plus de moi. Nous n'avons pas combattu de Lycans, on ne les a même pas vu en vérité. Nous étions groupé et uni dans une formation carré. Il parait qu'un chasseur malarite nous tournait autour, nous ignorions ses intentions à notre égard et nul n'a eu l'occasion de le vérifier car il n'y a pas eu de confrontation.

Nous avons progressé ensemble en direction de l'avant post où nous y avons retrouvé l'elfe Dardan. On ne savait pas ce qu'il se passait mais on en avait une petite idée à la suite de ce qu'il s'était passé la veille. Nous nous sommes rendu compte que l'avant post était bloqué à cause de ronces vivantes et autres végétations alors on ne s'est pas approché.

Ensuite, il y a une femme des ombres qui nous a dit que la moine Nyuwaë était blessé... alors à défaut de ne rien faire, nous l'avons cherché afin de lui porter secours et l'évacuer. Entre temps, Dardan avait mis au sol un homme malarite, apparemment un lycan. Il disait qu'il avait fait son travail et qu'il devait se retirer... bah oui sauf que ce n'est pas nous qui allions nous occuper de ce malarite, nous n'étions pas là pour cela.

On a continué de chercher pour enfin trouver la moine que nous avons fait évacuer et mis en lieu sûr. Nous sommes ensuite retourné en forêt, la bataille était terminée. L'avant post avait été ravagée et il y avait de nombreux blessés... alors on a aidé à soigner les blessés graves car les elfes encore debout ne semblaient pas savoir comment s'y prendre. Et nous sommes parti une fois que notre travail achevé, les elfes partant de leur coté.

Mon sentiment sur cet histoire? Bah... je n'ai pas du tout perçu la marque de Malar dans cet histoire. Il s'agissait surtout de la destruction pur et simple. Ça en devient lassant d'ailleurs, on met des mois et des moins à construire quelque chose, à dépenser de l'énergie dans une oeuvre... et tout s'écroule au bout d'une soirée juste à cause d'un seul individu possédant des pouvoirs magiques.

Tout comme à la dernière bataille d'Hundelstone où des avalanches sont crée en un claquement de doigt, comme à Port Last qui a été ravagé par 6 cataclysmes, comme le Nord qui a subit les ravages d'un tsunami et d'un volcan réveillé volontairement... à présent, c'est cet avant-post qui, impuissant, n'a pu que sombrer face à la démesure...

Finalement, on ne peut que se rendre compte qu'accorder trop de pouvoirs à des individus ne peut que mener au chaos et à la destruction.

Encore et toujours la démesure, à quand la prochaine fois...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_andrealpha_
Gourou du flood
avatar

Nombre de messages : 1276
Age : 47
Habitat : Dans les lymbes

MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   Ven 6 Fév - 22:44

Blessé lors de l'attaque des orcs, Lormir se remettait de ses blessures lorsqu'il fut pris dans le sortilège d'inversion de gravité.

Transformé en statue, il se brisa en morceaux lorsqu'il retomba au sol...

[HRP: personnage en convalescence dans la zone lors de l'attaque]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lea Andersteen
Cyric
avatar

Nombre de messages : 2096
Age : 40
Habitat : Trop près de tes poches, assurément!

MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   Ven 6 Fév - 23:22

En fuyant elle avait vu le carnage... Une destruction aveugle, lâche et à distance.

Malar ne devait plus qu'être une légende pour laisser de telles agressions contre la Nature se faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.andersteen.net
dreuze29
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 39

MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   Sam 7 Fév - 1:09

Au constat des dégats rapportés, les Okri-a-throng, bien au chaud dans la forteresse du Drim, préparent déja la reconstruction, en tenant compte des dégats infligés.

pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destruction de la Transylance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destruction de la Transylance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» U.S. dollar destruction
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
» Destruction Fatale [ pv ]
» Destruction d'un ensemble de documents au service d’immigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Val de Bise - Module NWN :: Partie RP :: La taverne-
Sauter vers: