Le Val de Bise - Module NWN

Forum du Val de Bise, module RP de Neverwinter Nights
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un MUR pour ta FACE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Lun 14 Sep - 10:52

Tu vois Galen, toi tu a un avis arretté et tu me certifie que Non.
Et bien moi je te certifie que l'on ne peut pas savoir.

Je n'en sait rien. Dans ma vie, beaucoup de personne m'on donné un avis arretté comme quoi la realité etait ceci ou cela, et que je devais le prendre comme du pain benis; Et au final, quelque soit le nombre de jour/mois/années (en fonction de la frequence d'apparition du phénomene) qu'il y a eut apres, je me suis toujours rendu compte que ca ne marchait jamais tout le temps comme les autres m'avaient certifié que cela devait le faire.

Donc moi je me dis que je n'en sais rien, et quand quelqu'un me donne un avis arretté, au final je finis par me dire que la personne n'en sait pas beaucoup plus que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altamar
Future victime des vieux
avatar

Nombre de messages : 92
Habitat : Une région de Montagne quelque part en France

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Lun 14 Sep - 12:15

Bonjour.

Je voudrais savoir si comme moi vous êtes curieux ?

J'aimerais savoir si les gens qui ont répondus à Sadoduro sont curieux de savoir si oui ou non la violence d'un jeu vidéo peux avoir un impact sur les personnes.

Mise en situation : Le personnage X torture le personnage Y.
Question : Peut il y avoir une influence sur les personnes derrière l'écran ?

On peut tous avoir un avis. Mais on peut aussi baser cet avis sur des études "pour" et "contre" et en déduire d'une attitude à adopter ... Ou pas.

Après un moment de recherche voilà ce que je peux fournir qui n'est pas mon simple avis personnel.

http://www.media-awareness.ca/francais/parents/jeux_video/inquietudes/violence_jeux.cfm

http://www.imaginascience.com/actualites/accueil_actualites.php?action=fullnews&showcomments=1&id=238

http://www.csvt.qc.ca/patriotes/pei/projetsperso/jeuxvideos/jeux_videos.pdf

Ceci n'est qu'un échantillon. Prenez le temps. Lisez. Ensuite posez vous, réfléchissez et demandez vous :

Y a t il une réelle différence entre un Loviate qui tue par la torture et un Paladin qui tue par l'épée ? Un le fait moins sadiquement que l'autre peut être(quoique). Mais dans les deux cas il y a violence, meurtre.

Mais alors ... Le paladin/prêtre/personnage qui entre dans une crypte, dessoude tout ce qui s'y trouve ne fait il pas preuve d'une certaine violence ?

Quelle différence fait on entre Untel qui tue pour le bien et Untel qui tue pour le mal si ce n'est qu'un le fait sous le couvert d'une certaine justice et l'autre sous le couvert d'un certain plaisir ? La fin est la même pour la victime. Elle ne vit plus.

"Tu ne tuera point".

"Tu dois aimer ton prochain comme toi même" (sous entendue tu ne voudrais pas qu'on te massacre alors ne le fais pas).

Enfin, j'espère ne pas être trop en décalage avec le sujet. Les vacances m'ont peut être brouillé l'esprit. Si c'est le cas j'effacerais mon message sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volvic
Gardien des Mystères
avatar

Nombre de messages : 11689
Age : 43

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Lun 14 Sep - 12:38

Je veux rappeler qu'avant les jeux vidéos, avant la télé, les enfants jouaient à faire la guerre, les cowboys tuaient les indiens. Alors oui, les effets spéciaux n'étaient pas de la partie, mais pensons nous que l'imagination n'est pas plus efficace que la vision ?
Combien de personnes habituées aux pires scènes gore sont choqués sur une banal acte violent comme une agression dans la rue.


Y a bien un truc à rappeler, c'est notre capacité à différencier le réel du virtuel, l'imagination de l'action, le possible et le fait.
Ceux qui ne peuvent pas faire cette différence, qui ont une vision trouble, ou inversée possèdent un trouble psychiatrique bien connu que l'on nomme la schizophrénie.

Tant que l'équilibre psychique maintenu, n'importe qui peut jouer avec cette violence imaginaire. Il faut bien voir que cette violence est identifiée comme violence. Il arrive que certaines personnes n'aient pas les mêmes repères. Les enfants de la guerre ou les enfants soldats n'ont certainement pas les mêmes repères, mais leur compréhension du réel et du virtuel existe cependant.

_________________


Dernière édition par Volvic le Lun 14 Sep - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galendorf
J'admets que les femmes me sont supérieures.
avatar

Nombre de messages : 2403
Age : 35
Habitat : Sur les genoux de l'unique.

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Lun 14 Sep - 18:46

Citation :
Et au final, quelque soit le nombre de jour/mois/années (en fonction de la frequence d'apparition du phénomene) qu'il y a eut apres, je me suis toujours rendu compte que ca ne marchait jamais tout le temps comme les autres m'avaient certifié que cela devait le faire.

Rien n'est immuable dans la vie, on ne peut avoir de certitudes sur rien, vu qu'on ne sait pas de quoi sera fait la minute qui va venir, je me base sur des stat, des pourcentages, des generalité, mais si tu veux du 100 %, je peux pas t'en fournir non.

Par contre je peux te dire que si tu continues a t'angoisser pour le faible pourcentage d'action potentiellement psychotique du a trop de jeux bourrin, a mon avis tu t'angoisses pour rien, que tu te poses des questions est plutot une bonne chose, mais tache de prendre du recul par rapport au reponses ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mar 15 Sep - 16:07

Je n'en suis plus au stade de m'angoisser la, mais juste dans une réflexion ^^ J'aime bien me poser une question, je trouve ca toujours bénéfique ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dreuze29
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 39

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mar 15 Sep - 16:09

Et se forger sa propre réponse aussi.

Non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mar 15 Sep - 16:14

Je pense qu'il y a la plupart du temps des sujets sur lequels il ne voudrait mieu pas avoir de réponses définitives, car le sujet est trop muable (comme celui la), ou encore ne s'y prete pas (comme certain sujet de philosophie par exemple).

Neanmoins se forger un avis, oui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lacaveducorbeau
Papillon de Nuit
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 39

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mar 15 Sep - 17:37

Je pense que l'être humain est un être complexe aux facettes difficilement perceptibles.... je pense que chacun de nous, s'est déjà retrouvé a se poser des questions sur ses propres actes, y cherchant un sens, une explication... et que chacun de nous a surement du déjà au moins une fois se rendre à l'évidence... une part de l'homme reste insondable et hors du champ de l'explicable.

On peut donc si on en a envie, tenter de comprendre les autres, voir tenter d'y distinguer une vérité commune, mais c'est souvent un exercice cérébral intéressant, sans pour autant avoir un quelconque fondement dans la réalité. Il est surement plus constructif d'essayer de se comprendre soit même avant de tenter de comprendre l'humanité (qui n'a d'uniforme que le nom).

Un exemple: tu semble penser ou t'inquiéter des conséquences de la "banalisation" de la violence dans les jeux vidéos entre autres.... je pense que la question la plus interessante serait de se demander pourquoi au fond de toi ça t'inquiète, et ce que ça t'évoque ou te renvoi au fond de toi... est ce que tu te sens dépasser par ta propre violence? tes propres peurs? etc etc....
Ce que je veux dire par là, c'est que c'est amusant que tu te poses la question sur la masse (qui n'est qu'un concept recevable en matière de sondage mais pas en psycho), car tu te demande au final si les gens qui t'entoure arrive a gérer cette violence virtuelle... mais qu'en est'il de toi tout d'abord... je te demande ça, car je n'ais pas de réponse à te fournir sur la masse, ce serait ridicule... je sais quoi en penser pour mon cas, mais les autres... ça occulterais le facteur "individualité" (caractère et vécu unique)... c'est souvent rassurant de poser aux autres, les questions qu'on ose pas se poser, amis sur ce cas précis je pense pas que ça permette d'établir un schéma sur les mécanismes psychiques mis en jeu dans cette question.

Je cotoye la violence dans mon métier... une violence/agressivité canalysée qu'on pourrais comparer à un outil de travail... une violence préméditée et assumée par les auteurs... ou encore une violence qui n'est rien d'autre qu'un moyen d'expression pour certains mais ou l'intention de nuire n'est pas la motivation première....
Déjà avec ces trois schémas (parmis tant d'autres) on se rend compte que pour un même acte (vu de l'extérieur) les motivations et mécanismes psychiques y menant sont aussi divers que variés, voir opposable dans certains cas.

Il existait des tueurs en série, des bourreaux etc bien avant les jeux vidéos et la télé... une des grosses différences aujourd'hui c'est les médias... entend par là qu'aujourd'hui avec la télé, tu es au courant de beaucoup d'entre eux... avant la télé et la presse (dans une certaine mesure) la seule violence que tu voyais était celle à portée de ton regard, ce qui pouvait donner une fausse impression, le monde semblait peut être moins violent... mais par exemple, à l'époque des croisades... si y avait eu la télé, peut être (je dis bien peut être) que l'opinion publique ce serait outré de ce qui se passait...
L'histoire n'a rien a envier à l'époque actuelle en terme de cruauté et de violence.
Tenter de rapprocher ça au jeux vidéos par exemple, semble un raccourcis facile pour les gens n'ayant pas envie de se heurter à la vrai question: la part de violence qui habite chacun de nous, car oui l'homme reste un animal, mammifère même... prédateur (voir super prédateur). Une question simple illustre l'étendue du problème: un chat qui s'amuse avec une souris avant de la manger... est ce du jeu, de la méchanceté, de la torture????? la seule réponse que je peux te donner c'est: "c'est la nature". Je donnerais le même genre de réponse pour l'être humain... sans que ça n'excuse ou ne légitime quoi que ce soit... mais l'homme n'est pas un être au dessus de la masse... comme tous les autres, sa nature animale est toujours là... et c'est un combat de tous les jours d'arriver a jongler avec et notre vie sociale d'aujourd'hui.

Bon tu comprends donc que pour ce qui me concerne, ta question n'en est pas une... si il existe des jeux violents, de baston, de rôle etc etc etc, c'est avant tout car l'homme en a besoin... pas l'inverse. Les enfants déjà baignent dedans, avec ou sans télé, avec ou sans jeu vidéos...
Et attention, c'est pas parce qu'aujourd'hui les médias nous permettent d'être informé de tous les actes de violences sur la planète, comme l'exmple que tu cites au states... mais attention c'est une illusion d'optique, rien ne permet d'affirmer que le monde est plus violent qu'avant... juste on est mieux (ou trop) informé...

Enfin, tu as l'air d'aimer les mangas (a voir ta bannière), est ce que ça t'inquiète pour toi même d'aimer voir des types balancer des boules de feu sur les méchants????? Si tu penses gérer, n'est ce pas prétentieux de te poser la question pour les autres? Seraient'ils plus faibles que toi?

Pour ma part, tu te trompes de question... les jeux et films violents existe car l'homme l'est au fond de lui, pas l'inverse.
Enfin, n'oublie pas que comme certains l'ont dit, cette violence virtuelle, jouée, est une réelle souspape fantasmatique, évitant bien souvent qu'elle se concrétise dans le monde réelle.

Si c'était les jeux vidéos, y aurais pas de masacre à la machette sur des hommes, femmes, enfants... et pourtant y a pleins d'endroits dans le monde ou c'est ce qui se passe à l'heure ou je te parle.
Mon métier m'a donné à être spectateur des pires cruautés que le monde puisse connaitre... et je t'assure, avec ou sans jeux vidéos c'est pareil.... les fous sont fous... et moi le premier je sais que repoussé dans certains retranchements, l'animal peut reprendre le dessus, souvent c'est l'instinc de survie ou autre qui peut y amenner.
Mais crois moi, je sais pas si tu es fréquemment confronté à la violence dont tu parles.... je te le souhaite pas, mais crois moi, l'homme est un loup pour l'homme... la réponse est là...
Et mieux vaut avoir peur de sa propre violence (aussi enfouie ou frustrée soit'elle) que de celle des autres, qui malheureusement te semblera (je l'espère) à jamais inexpliquable.

Ne pas confondre l'homme conscient qui se gère mais qui se regarde honnètement, l'homme qui se voile la face, et celui qui n'arrive pas à gérer cette part d'animal.

Enfin à tous.... Je vous souhaite pas de plonger le nez dans les massacres que l'histoires a connu, ni ceux qu'elle connais aujourd'hui... pour ma part même avec le temps, j'ai encore du mal à accepter et vivre, en étant spectateur de cette cruauté que l'homme peut libérer.
Enfin, admettre sa propre violence, ne l'annule pas, mais permet souvent d'en avoir un meilleur controle... l'homme conscient de ce qu'il est, sans se mentir, est surement moins à même qu'un autre, à péter un plomb et se laisser dépasser. Mais je pense que dans un contexte autre (comme un conflit, guerre etc) nous pourrions pêtre surpris par chacun de nous.
Donc prudence... ne pas faire de procès trop rapidement aux jeux vidéos, joueurs etc....

Voilà un avis très perso, qui bien entendu ne se revendique que comme MA vérité du moment.... je doute qu'il y ait une vérité universelle là dessus, chacun trouvera la sienne. Mias n'oublie jamais de regarder l'histoire, tu verra que les médias nous donne l'impression de vivre dans un monde plus violent qu'avant... mais juste qu'aujourd'hui, on en parle (surement trop???).

Biz Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velkyor
Zoolander
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 106
Habitat : Jamais bien loin

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mar 15 Sep - 18:32

Il est vrai que tout au long de l'histoire, violence, massacres, horreurs se sont succédés chez tous les peuples, dans toutes les civilisations (ou presque, les rares exceptions existent mais leur mode de vie est en danger de mort).

Comme l'a très bien dit Korba, l'origine de cette violence repose en une multitude de causes différentes, religion, politique, envie, vengeance... et elle ne connaît pas de limite. Ca ne change pas.

Ce qui change, par contre, c'est le nombre de personne qui, par leur éducation, les valeurs qu'ils ont reçues ou découvertes, prennent conscience que cette violence est inacceptable dans le cadre d'une humanité respectée. Il y en a de plus en plus, et c'est en ça que réside l'espoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 16:28

Lacaveducorbeau, je pense que tu n'a pas compris ce que je disais (ou alors c'est moi qui me suis mal exprimé ce qui est fort probable):

Je ne parlais pas de la violence contenu au seins des hommes, ca j'étais conscient de son existence depuis bien longtemps, je parlais plutot de la désinhibition de cette violence par le gavage de violence produit par les médias de notre époque.

Sinon, pourquoi suis-je angoissé par ca... c'est une bonne question. Je pense que c'est parce que ca m'enleve le privilege de pouvoirs prévoir la reaction des gens, en changeant les catégories de personne en face desquelles je ne doit pas baisser ma garde et en chamboulant les reperes qui m'ont été inculqué par mon éducation, car dans 80% des situations dans la vie je reste sur mes gardes (je suis d'un naturel prudent), la plupart des fois ou je me laisse aller c'est avec mes amis, que j'ais choisit. Mais si je dois commencer a me mefier des personnes desquelles je ne me méfiait pas avant, ca chamboule mes reperes, donc impossibilité de remonter une garde.

Alors qu'est-ce que c'est que cette histoire de garde. Pourquoi en ais-je besoin. Je me pose la question. Je crois que c'est parce que dans mes principes, je ne fait pas confiance aux autres pour assurer ma sécurité, mais qu'a moi meme. Je pense que c'est un sentiments nécéssaire a l'humain que celui de se sentir en sécurité. Hors le seul moyens que j'ais est donc de ne jamais baisser ma garde et de garder le controlle du monde qui m'entoure hormis aux moments choisis.

Sinon, pourquoi je lit des mangas, et pourquoi mon personnage dans ma signature lance t'il une boule de Ki (et pas de feu). Et bien cela rejoins aussi le pourquoi je fait des arts martiaux: ce n'est pas dans un soucis de violence, mais de passion, de maitrise, de defense mais surtout pour une chose: quand je vois quelque chose de mal se produire devant moi, je veux avoir la force nécéssaire pour le dire et l'arretter.

Je crois avoir repondu a a peu pres tout ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volvic
Gardien des Mystères
avatar

Nombre de messages : 11689
Age : 43

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 16:49

Je pense que le nœud du problème est sur l'essence de cette violence. Finalement, la violence n'est déshinibée que dans sa virtualité et non dans son actualité.
On doit bien différencier le tueur psychopathe du Gamer ou de l'amateur de Gore.
Observons une chose qui me semble intéressante : le rapport à l'humour. On dit qu'on ne doit pas plaisanter de n'importe quoi avec tout le monde. Il serait mal venu de faire une blague sur les camps de concentration avec quelqu'un qui en est un survivant. Pourtant une telle blague peut faire rire quelqu'un qui n'en connait que l'histoire. Peut on parler de déshinibition , d'incapacité à s'émouvoir, d'insensibilité ?
La violence que nous constatons dans le JT, la Presse, les films, les jeux, sont une violence qui ne nous touche pas parce que qu'elle n'évoque pas de souvenir, de réalité pour nous. Il s'agit donc d'une virtualité entière, coupée de référence réelle. Une femme qui aura été agressée sexuellement ne supportera surement pas aussi bien des films qui mettent ces actes en scène.
Mais cela veut il dire que que celles-là qui ne s'en émouvraient pas autant que celles-ci seraient plus désinhibées ?

Pour résumer, il ne s'agit pas de déshinibition, mais de distanciation consciente et inconsciente qui sert aussi de protection.
On peut également supposer une sorte de mithridatisation à la violence non pas par dose homéopathique mais par dose virtuelle, comme une sorte de vaccination.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 19:26

Voila Volvic je te rejoins sur la mithridatisation a la violence, ca rejoint ce que je voulais dire: plus on en voit dans les médias, plus on est immunisé, petit a petit.
Peut etre qu'il se passe le meme phénomene pour l'inhibation et la désinhibation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volvic
Gardien des Mystères
avatar

Nombre de messages : 11689
Age : 43

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 19:48

Attention, je parles bien de la violence virtuelle. La mithridatisation de la violence virtuelle n'est pas la même que celle de la violence réelle. Ainsi on peut être immunisé au cyanure que l'on peut succomber de l'arsenic.

Inhibition et déshinibition sont plutôt un rapport de protection interne alors que la mithridatisation est plus externe, donc je dirais que c'est n'est pas tout à fait pareil.
Je pense que le point le plus important est ce rapport au virtuel et ce travail d'innocuité de la violence virtuelle par cette vaccination.
Agir sur le virtuel reste une capacité importante lorsque l'on ne peut pas forcément agir sur le réel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lillith de loessian
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4537
Age : 35
Habitat : region nanthaise

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 20:00

tu peux avoir vu 3 millions de cadavres virtuels ou morceau de cadavres vituels que tu gerberas(façon de parler) encore ton dernier repas devant un charnier quand certains hausseront a peine un sourcil => ils cotoient des cadavres a longueur d'année
le virtuel est du domaine de l'imaginaire et l'imaginaire n'invente rien, il ne fait que prendre ce qu'on lui donne pour en faire autre chose. certains assemblent mieux que d'autres
il y a un mur entre virtuels et réel et ce mur doit rester car il fait la part des choses. on peut comencer a s'inquieter quand ce mur s'erode par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 20:07

Mais je pense qu'il est peut etre aussi interressant de se demander si cette mithridatisation a la violence virtuelle et la désinhibition qui va avec (je continue a penser que le gavage médiatique de la violence conduit aussi a la désinhibation) n'ont pas une influence négative sur la relation entre l'individu et la realité Reelle cette fois ci.
Mon avis est que si, mais qu'en pense tu Volvic ?

EDIT: et Lillith qui a posté juste avant moi par la meme occasion ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lacaveducorbeau
Papillon de Nuit
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 39

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 20:25

Interessant tout ça....

Juste une petite chose:
Citation :
(je continue a penser que le gavage médiatique de la violence conduit aussi a la désinhibation)
Moi c'est bizarre mais j'ai tendance a penser que cette surexposition à la violence, ne conduit pas à la déshinibition.... au contraire.... j'en veux comme preuve, que tous les pays concerné par la surenchère médiatique sur la violence, sont peuplés de gens de plus en plus dépressif... même si le lien n'est pas évident, je pense plutot que cette surexposition à la violence conduit plutot les gens a se sentir mal à l'aise dans leur "monde"... et dévellope un mal être d'inquiétude généralisé (qui pousse peut être à l'intolérance ou l'isolement, mais pas forcement à la violence).
En fait ce qui me chagrine c'est que pour ma part j'ai pu observer la violence dans des pays avec peu ou pas de médias du tout.... et malheureusement, la violence y est banale (plus que chez nous) et fait partie intégrante de la vie des gens, malheureusement. Je peux t'assurer Sadu qu'ils sont plus déshinibés que nous par rapport à ça, beaucoup plus.. y a même un monde entre les deux.... Je porte aucun jugement sur ces pays, c'est juste un constat.

Pour ma part je pense que sur un plan de société, cette surexposition àla violence ne conduit pas à la déshinibition, presque l'inverse même.... ça conduit plutot à angoissé les gens. A tel point, qu'aujourd'hui quand un merdeux de 14ans crache sur une dame dans le métro, et ben aucun des 30 adultes ou autres autour ne bougent... ils ont peur, une peur pas très objective mais engendré par cette surexpôsition.
Enfin je répète que je reste presque convaincu que les jeux vidéos etc ne rendent pas les gens plus violent que d'autres.... regardez rien que le football, ce qu'un jeu aussi simple peu générer... Bien entendu je tente de parler au niveau de la masse, les cas particuliers d'un mec qui pète les plombs n'est pas à prendre en compte, car de tous temps ça a existé, et existera.. et ce qu'ils y est des télés ou des consoles, ou non, au final ce ne sont que des cas isolés et dont la première source est avant tout lié au psychisme de l'individu... et le problème dans ce cas c'est que le moyen importe peu, le pétage de plomb existe et ne connait pas de schéma récurrent, le moyen actuel (loisir important chez les jeunes) que sont les jeux vidéos est un support que beaucoup utilisent aujourd'hui, et donc ils pêtent un plomb autour de ce jeu, mais le jeu n'est que le moyen... de toute façon si le plomb est près à sauter, il faudra pas grand chose pour qu'il pête...^^^ le sport est un bon exemple... il a existé de tout temps, et tu as toujours eu des persopnnes qui le regarde et d'autre qui se servent de ce moyen pour libérer leur violence... Le moyen n'est pas la cause...


Le débat et les réponses de ce topic sont interessantes... Smile


Dernière édition par lacaveducorbeau le Mer 16 Sep - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volvic
Gardien des Mystères
avatar

Nombre de messages : 11689
Age : 43

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 20:26

Il faut définir la déshinibition à mon avis pour être bien sur que l'on parle de la même chose.
L'inhibition est une pathologie qui pousse celui qui en souffre à retenir certaines fonctions à les perturber. L'inhibition la plus connue est l'inhibition sexuelle. En général l'inhibition est une conséquence à l'angoisse que pourrait provoquer l'expression d'une fonction. Donc la déshinibition représente finalement guérison de cette pathologie ou bien une pathologie inverse.

En regard à la violence l'inhibition concernerait alors l'expression face à la violence (peut-être une sorte de prostration) mais au final ça ne concerne qu'une réaction. L'inhibition est avant tout un rapport avec le réel, un deal avec l'acte et la volonté.

Pour répondre plus spécifiquement à ta question, je dirais l'influence de cette insensibilité à la violence virtuelle n'agit pas ou peu sur la sensibilité à la violence réelle parce qu'elle ne sont pas du tout du même ordre.
Le seul moyen de se "blaser" d'une violence réelle c'est de la vivre réellement (genre les enfants soldats).
Mais ceux qui dont le virtuel (ou phantasmes) influent trop sur leur réel ont une forte tendance à la schizophrénie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lillith de loessian
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4537
Age : 35
Habitat : region nanthaise

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Mer 16 Sep - 22:44

plutôt que de voir conséquences, part de l'autre bout aussi, a savoir éducation.
pour une grande part, la manière dont on t'apprendra que le monde est fait, conditionnera la manière dont tu le verras une fois adulte.
pour faire simple, une personne avec des bases qu'on qualifiera de saines et solides apréhendera les choses radicalement différente qu'une autre avec des bases plus fragiles ou perturbées et donc plus sensibles a certaines influences( la part des choses, le mur entre ce qui est, et ce qui peut être, acceptant l'un pour l'autre ).
mais là encore, le moyen d'expression, son choix, ne dépendra que de ce qu'on lui propose. Certains iront rejoindre des sectes, d'autres feront un remake de saw, certains sont devenus chefs d'état, roi ou empereur avec l'aprobations de milliers de personnes, d'autres se suicident. Mais l'exemple utilisé n'est pas tant la cause que le probleme en amont.

la question ensuite, c'est est-ce que certains ne passent-ils pas a l'acte plus tôt au vu du gavage intensif mediatique d'aujourd'hui ? peut être que si mais en accuser les media ne changera en rien le probleme de fond, on ne peut provoquer une réaction que s'il y a quelque chose a faire réagir.
le probleme est en amont.
je pense pas me tromper non plus en affirmant que l'education et l'entourage ont une bien plus large influence que le film de 20h30 ou le dernier jeu a la mode. Si l'un peut être un déclencheur, il ne fait que déclencher ce qui existe, il ne le provoque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadoruro
Adepte du Val (floodeur en devenir)
avatar

Nombre de messages : 241

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Ven 18 Sep - 13:04

C'est vrai que je ne voyais pas l'inhibition de cette façon. Pour moi c'est plutot un mécanisme soit naturel (on dit que la peur est le meilleur des inhibiteurs) mais surtout éducationnel, qui nous impose une limite moral ou un blocage moral pour nous empecher d'aller trop loin.
La désinhibition est donc pour moi la perte de cette limite moral qu'on ne devait pas franchir, et que donc on dépasse allegrement.

Dans l'exemple que tu prend Lacaveducorbeau (celui du bus), je pense personnellement que si les adultes n'interviennent pas, ce n'est pas parce qu'ils sont dépressif, mais parce qu'ils savent que le jeune est désinhibé a la violence et donc prompt a leur sauter au coups, je pense que leur peur viens de la plutot.

Ensuite, c'est sur que dans d'autre pays ou la violence est reelle, il n'y a pas d'inhibition et la violence peut faire partit du quotidien. Mais ce n'est pas vraiment ce dont je voulais parler, mais plutot l'influence de la déshinibition a la violence virtuelle sur le rapport de l'individu a la violence reelle.

@ Lillith: Je pense comme toi que le dernier jeu violent a la mode ou le film violent de 20h30 ne sotn pas des déclencheur. Je pense au contraire que le gavage médiatique ne fait que preparer le terrain dans l'esprit de la personne, afin que le déclenchement soit plus facile, mais aussi plus violent. Quel est ton avis la dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lillith de loessian
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4537
Age : 35
Habitat : region nanthaise

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Ven 18 Sep - 17:42

que ce qui existe est, que les moyens d'expressions sont aussi étendus que l'est l'imagination et que donner une valeure propre( et non plus une valeure d'echange exclusivement ) a l'argent en tant que tel est l'une des pires conneries qu'imagina l'homme.
Que rien n'empeche une personne d'atrapper le premier venu pour l'etriper si ce n'est lui même et que ce lui même existe en dehors du reste du monde ( mediatique ici donc pour suivre le fil ).
Que chaque epoque a eut son propre lot d'exemples.
Ce qui inove aujourd'hui tiens plus a la diversité, déjà par l'abondance d'exemples passés ne pouvant que croitre, l'information rapide et a volonté ce a quoi s'ajoute les technique nouvelles. et la diversité fait la une, l'inovation et provoque parfois des vocations

Et liant les uns aux autres, on peut ajouter pour certains la certitudes de passer a la posterité. une bombe dans un train, ça fait la une des journaux quelques jours mais un avion dans un building, c'est pas prêt de s'oublier...


mais tout ça ne change rien ... on ne déclenche que ce qui est présent.
Aujourd'hui, le vecteur principal sont les médias, hier, c'était autre chose, et avant hier autre chose encore. Littérature( attention spéciale pour la bible décrivant a elle seule plus d'horeures que beaucoup d'autre livres), poesie, théatre, les rumeures de tavernes, les veillés du soir, les festivités sanglantes existant depuis toujours, les religions, la justice( et ses executions publiques) et ainsi de suite .... la liste est immense.

Encore une fois, inverse, si tu cherches des causes(*cible la france*), cherche dans le milieu familiale, cherche dans les cours d'écoles qui n'ont rien a voir aujourd'hui, avec celle que tu as du connaître, cherche non pas dans le virtuel qui lui existe depuis toujours, mais bien dans le réel. Dans ce qui forme pour la majorité, les personnes de demains.
Imagine y'a dix ans si on t'avait parlé d'emeutes a l'echelle du pays avec pillage intensifs et destruction de tout ce qui peut se détruire ... d'enlevement de chefs d'entreprises par ses propres employés en grève.
De gamins de dix ans en assassinant un autre au cours d'un jeu débile ou d'autres, 14 a peine et déjà accusés de viols collectifs ...
ça fait plus d'une dizaine d'années que je me ballade sur le net, et là aussi on sent très nettement une différence entre les personnes qu'on y rencontraient il y a dix ans et les nouveaux d'aujourd'hui et majoritairement, ça va pas en s'arrangeant( ou c'est moi qui devient barge ).
je dirais même que se décharger sur les médias des merdes de la societé actuelles est un racourci facile et sécurisant pour ne pas regarder en face son propre laxisme dans de nombreuses choses( mention spéciale a nos amis allemand et leur paranoia devant les jeux violents... mais là ils oublient le journal TV, la TV elle même, les cours de récré, la lecture et autres cinéma, 'fin bref ).
c'est pas quand le forêt est déjà en feu qu'il faut penser a l'incendie, strop tard. on ne déclenche que ce qui est déjà présent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lillith de loessian
Floodeur hors compétition
avatar

Nombre de messages : 4537
Age : 35
Habitat : region nanthaise

MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   Ven 18 Sep - 18:48

mhh, me rend compte que j'étais pas clair a la relecture..

c'est le jeu de construction de l'individu sur le questionnement,
qu'est-ce qui est normal ? qu'est-ce qui ne l'est pas ? le bien le mal, qui suis-je ? qui est mon modèle de normalité ? Comment cet acte sera-t'il vu ? quelles valeures sont importantes, lesquelles sont médiocres, ect.
change ses réponses là, tu changes le monde.
Ses réponses là sont normalement données par l'entourage de l'individu. Familiale mais aussi ses relations. Se sont ses réponses là qui changent petits a petits d'années en années(pour moi, en pire) a mon sens plus qu'une intrusion massive du virtuel.
(cette intrusion etant tout au plus, un facteur aggravant car pouvant se substituer au réel dans les réponses flous.)
C'est du réel. quel qu'il soit, si ce réel est fort, le virtuel n'y a pas sa place, il permet justement de parfois, pouvoir explorer sans risques l'autre côté de la barriere du réel, phantasme, voir au delà.
(c'est le flou qui est dangereux de ce côté là, car propice a la dérive et au mélange virtuel/réel.
le flou, l'absence de réponses impliquant une recherche et l'essai)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un MUR pour ta FACE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un MUR pour ta FACE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Val de Bise - Module NWN :: Partie HRP :: Entre joueurs-
Sauter vers: